Je m’appelle Anissa Malem, je suis étudiante en science politique, j’ai participé pour la première fois au projet SPRAY ( (Space Regeneration through Art by Youth) Projet qui s’est déroulé à Bassano Del Grappa en Italie, de la période du 14 au 20 octobre 2019.
L’ensemble des participants étaient repartis selon des groupes 4-5 personnes par groupe, représentant un pays, au total nous étions 55 volontaires, venant de différents pays de l’union européenne.
La semaine était organisé selon un planning (qui nous avait été communiqué en amont) aux programmes, conférence, activité et mise en pratique.

Les conférences ont eu lieu en début de semaine, nous avons abordé le thème du street art selon différents aspects, tout d’abord sa définition générale, son impact sur la société et la manière dont ont le perçois. Puis nous avons discuté des politiques culturelles mises en place par les collectivités territoriales concernant le street art, leurs buts, moyens et fonctions. Les activités réalisées étaient très enrichissantes d’un point de vu culturel, nous avions du échanger avec les autres participants sur leurs motivations, leurs passions etc. Puis nous avions réfléchis ensemble sur le projet qui nous amenait ici : réaliser une toile sur le thème de l’inclusions sociale.

Pour nous aider, nous avions fait la rencontre de nombreux artistes de la ville, qui nous ont présenter leurs définit du street art et leurs oeuvres. Nous avions déplus participé a des cours de danse en contemporain, et hip hop dans le but de voir un maximum de street art dans différents domaines. La mise en pratique s’est donc faite sur la fin de la semaine, dans un gymnase de la municipalité, nous étions tous réunis, chaque groupe ayant sa toile et un nombre important d’outils pour la réaliser ; peintures, pinceaux, crayons, scotch.

Le dernier jour, nous avons du présenter nos toiles et expliquer notre message aux autres volontaires avant de dire au revoir a l’ensemble du groupe. Ce fut une semaine très très enrichissante, d’abord sur le plan humain, la rencontre avec d’autres volontaires de différents pays et cultures partageant la même passion. Puis sur cette onde artistique qui nous à accompagné durant toute la semaine, nous demandant de pousser nos limites, de chercher l’inspiration pour pouvoir nous exprimer dans une oeuvre concrète.

Je m’appelle Anissa Malem, je suis étudiante en science politique, j’ai participé pour la première fois au projet SPRAY ( (Space Regeneration through Art by Youth) Projet qui s’est déroulé à Bassano Del Grappa en Italie, de la période du 14 au 20 octobre 2019.
L’ensemble des participants étaient repartis selon des groupes 4-5 personnes par groupe, représentant un pays, au total nous étions 55 volontaires, venant de différents pays de l’union européenne.
La semaine était organisé selon un planning (qui nous avait été communiqué en amont) aux programmes, conférence, activité et mise en pratique.

Pour nous aider, nous avions fait la rencontre de nombreux artistes de la ville, qui nous ont présenter leurs définit du street art et leurs oeuvres. Nous avions déplus participé a des cours de danse en contemporain, et hip hop dans le but de voir un maximum de street art dans différents domaines. La mise en pratique s’est donc faite sur la fin de la semaine, dans un gymnase de la municipalité, nous étions tous réunis, chaque groupe ayant sa toile et un nombre important d’outils pour la réaliser ; peintures, pinceaux, crayons, scotch.

Les conférences ont eu lieu en début de semaine, nous avons abordé le thème du street art selon différents aspects, tout d’abord sa définition générale, son impact sur la société et la manière dont ont le perçois. Puis nous avons discuté des politiques culturelles mises en place par les collectivités territoriales concernant le street art, leurs buts, moyens et fonctions. Les activités réalisées étaient très enrichissantes d’un point de vu culturel, nous avions du échanger avec les autres participants sur leurs motivations, leurs passions etc. Puis nous avions réfléchis ensemble sur le projet qui nous amenait ici : réaliser une toile sur le thème de l’inclusions sociale.

Le dernier jour, nous avons du présenter nos toiles et expliquer notre message aux autres volontaires avant de dire au revoir a l’ensemble du groupe. Ce fut une semaine très très enrichissante, d’abord sur le plan humain, la rencontre avec d’autres volontaires de différents pays et cultures partageant la même passion. Puis sur cette onde artistique qui nous à accompagné durant toute la semaine, nous demandant de pousser nos limites, de chercher l’inspiration pour pouvoir nous exprimer dans une oeuvre concrète.