Cet article est un point de vue personnel sur un projet Erasmus+. Je m’appelle Larisa, je suis une stagiaire à l’OFCI de nationalité roumaine et j’ai eu l’opportunité de participer à deux projets avec cette organisation. Aujourd’hui, je veux partager avec vous ma seconde expérience.
Serait-il trompeur de dire que les projets Erasmus+ sont tous les mêmes ? Je viens d’en voir un totalement différent de tout ce à quoi je pouvais m’attendre. 

La rencontre de jeunesse “Empower yourself, catch your dream” qui s’est déroulé à Messine en Sicile du 4 au 11 avril avait, à mon avis, tout ce qu’un participant aimerait découvrir dans un projet.
Le sujet du projet était le chômage des jeunes. C’est quelque chose qui préoccupe beaucoup de jeunes, y compris moi-même.

Les activités étaient axées sur la compréhension et la lutte contre ce phénomène. Ainsi, après les activités qui nous ont permis de mieux nous connaître, toutes les équipes nationales ont présenté des exposés sur la situation dans leur pays (France, Italie, Roumanie, Espagne, Croatie et Grèce).Ce que j’ai vraiment aimé, c’est qu’au cours de la semaine, nous avons appris des choses utiles. Des participants travaillant dans les relations humaines ont partagé leur expérience sur “l’autre côté” dans la recherche d’emploi.

J’ai appris qu’il peut y avoir des façons créatives de rédiger et de présenter un curriculum vitae, mettre en avant ce qui est essentiel lors d’entrevues, comment une campagne de recrutement peut être mise en place ou comment affronter la discrimination à l’embauche.

De plus, les activités sur l’entreprenariat étaient intéressantes, car elles mettaient en lumière les avantages et les inconvénients d’être un employé plutôt qu’un patron ou d’être propriétaire d’une franchise plutôt que de lancer une start-up.

Tout cela s’est fait de manière non formelle dans le cadre de travail en petits groupes, de débats ou de jeux de rôle, ce qui a rendu le processus d’apprentissage très agréable. 

Un concours de talents a également eu lieu durant lequel la plupart d’entre nous ont présentés nos talents de façon sérieuse mais malgré tout amusante.

Tout comme dans celui-ci, l’aspect interculturel est toujours présent dans les projets Erasmus+. Nous avons organisé des soirées culturelles avec de la nourriture, des boissons, des danses et des quiz liés à chaque pays. Chaque présentation était très créative et accrocheuse. Tout cela m’a amené à comprendre qu’il y a des gens d’horizons et d’expériences différents des miens. Ceci a beaucoup éveillé ma curiosité à connaître de plus en plus le Monde qui nous entoure.

Je suis également heureuse que nous ayons pu visiter de nombreux endroits. Nous sommes allés tous ensemble à Taormina.

J’ai été agréablement surpris par Isola Bella puis par la ville avec son théâtre grec antique. Taormina m’a impressionné par ses couleurs vives et sa vue imprenable sur l’Etna.

Un autre jour, nous sommes allés dans une ferme, près de notre hôtel, où nous avons fait une visite guidée sur la façon dont les agriculteurs cultivent la nourriture de façon durable et proche de la nature.

Les propriétaires de la ferme nous ont convié à un picnic digne d’un conte de fées : on a ainsi pu manger dehors et profiter du soleil et de la vue sur la plage.

Nous nous sommes également rendus à Messine, où nous avons réalisé un flashmob que nous avions préparée à l’avance, pour mieux faire connaître le programme Erasmus+. C’était la première fois que je faisais ça et je me suis découverte une nouvelle passion: danser en public sur les grandes places des villes !Une autre chose dont je me souviendrai toujours, ce sont les autres participants. Ce projet a rassemblé des gens très ouverts d’esprit et amicaux.

Par exemple, Emanuel a partagé sa passion pour les photos et les vidéos et a réussi à inspirer mon intérêt pour l’audiovisuel (en passant, vous devriez consulter son site web ici https://emanuelcaristi.com/), l’équipe espagnole m’a appris que vous pouvez faire un cajón de n’importe quoi et créer une atmosphère incroyable.

Claudiu a fait un atelier d’aïkido qui m’a apporté coordination corporelle, plaisir et une meilleure connaissance de moi même. Je suis revenue plus riche qu’avant, avec de bons souvenirs et de nouveaux amis.
Au final, je vous laisse une vidéo, pour que vous puissiez voir par vous-même comment c’était et, bien sûr, je vous encourage à ne pas y penser à deux fois quand l’occasion de partir en projet Erasmus+ se présente.

Remerciements à Emanuel Caristi et Youri Bergoug pour les photos