l’OFCI lance une mission dans le camp de réfugiés palestiniens de Ain al-Hilweh.

Liban02

Comme vous avez peut-être pu le lire précédemment dans cet article, l’OFCI a fait l’acquisition de 2600 orthèses neuves en tout genre (attelles de genou, écharpes de bras, colliers cervicaux, etc…).

Ce matériel était en premier lieu destiné à la poursuite de notre coopération avec les palestiniens de la Bande de Gaza, mais nous avons préféré nous tourner vers les réfugiés palestiniens au Liban étant donné la situation politique de l’Égypte et le retour du blocus égyptien sur l’enclave gazaouie.

Cette opération est réalisée conjointement avec PALMED EUROPE, une organisation européenne en charge du recensement des besoins sanitaires des palestiniens et qui tente d’y répondre (http://palmedeurope.fr/)

Suite à la confirmation que ce matériel sera utile aux réfugiés d’Ain al-Hilweh par PALMED EUROPE, l’OFCI sera amenée à se rendre au Liban Sud afin de faire un rapport sur l’utilisation de ce matériel.

Ce matériel est d’autant plus utile que 20’000 réfugiés palestiniens de Syrie sont venus s’installer dans le camp déjà surpeuplé, le population atteignant alors les 90’000 réfugiés.

Liban01

Un peu d’histoire !

Ain al-Hilweh est un camp de réfugiés palestiniens situé près de Saïda et fondé par la Croix Rouge en 1948. Il regroupe des palestiniens venus d’une dizaine de villes du Nord de la Palestine et ayant fuis les premiers combats du conflit israélo-palestinien. Ce camp est considéré par certains médias libanais comme une zone de non-droit car les policiers et soldats libanais ne sont pas autorisés à y entrer.

Lors de l’invasion du Liban en 1982 par Israël, les combats y font rage, le camp est presque détruit à 100%, après 8 jours de combats, la résistance palestinienne prend position dans l’un des derniers bâtiments encore debout, une mosquée, que l’aviation israélienne finira par réduire en cendre elle aussi.

Photos de la vie dans le camp : http://www.johnminchillo.com/#/the-zone-of-unlaw