OFCI-Cultures-Europennes-Mobile-Banner

Dans le premier article, on avait parlé des films italiens qui ont inspiré des films français, aujourd’hui, on se concentre sur les films français qui ont inspiré des films italiens.

Bienvenue chez les Ch’tis (2008) et Benvenuti al Sud (2010)

Bienvenue-chez-les-Chtis

Ces comédies exploitent les stéréotypes les plus forts en Italie et en France. Les personnages principaux sont contraints de quitter leur ville, où ils travaillent à la Poste, pour s’installer dans la “pire” région du pays : dans la version italienne, de la région sophistiquée de Lombardie au Nord de l’Italie direction la région de Campania, au Sud, où les gens sont connus pour être adeptes d’activités criminelles, pour être paresseux et pour voler l’argent de l’État, et dans la version française de la région de Salon-de-Provence direction le Nord-pas-de-Calais, un endroit froid et pluvieux habité par des ch’tis simples d’esprit qui parlent un dialecte étrange (c’est drôle que la géographie soit inversée lol). 
Cependant, à mesure que l’histoire se déroule, les personnages commencent à perdre leur appréhension et commencent à se sentir à l’aise dans leur région d’accueil en remplaçant leurs préjugés par une meilleure connaissance de cette dernière, des gens et de leur mode de vie, qui ne sont pas du tout ce qu’ils croyaient au début. Bien conscients de l’absurdité des situations, les spectateurs sont subjugués par le rire tout au long du film.

Benvenuti-al-Sud

La version italienne, en particulier pour ce qui concerne la première partie du film, a été réalisée en respectant le scénario et les dialogues du film original, tandis que dans la deuxième partie, de nombreuses situations ont été ajoutées et modifiées pour les rendre plus conformes aux stéréotypes italiens.
La version italienne a aussi une suite, Benvenuti al Nord (Bienvenue au Nord) qui, tout comme Benvenuti al Sud, de manière ironique plaisante sur les différences et la diversité entre le Sud et le Nord de l’Italie, remettant parfois en question mais confirmant également certains stéréotypes.

Le Prénom (2012) et Il nome del figlio (2015)

Le-Prenom

Enfin et surtout, Le Prénom et Il nome del figlio sont deux comédies inspirées par une pièce de théâtre du même nom. L’histoire est simple, Vincent et Anna invitent leurs frères et sœurs et un ami d’enfance à dîner, pour leur révéler le nom de leur futur enfant : Adolphe, en référence au roman éponyme de Benjamin Constant. Une violente dispute éclate alors, car le futur père se joue de la colère qui prend aux tripes ceux qui lui font face. Son beau-frère n’admet pas que son futur neveu puisse porter le même prénom qu’Hitler, qu’importe l’orthographe du prénom. Mais en réalité, il s’agit d’une blague car Vincent et Anna veulent appeler leur fils Henri.
Dans la version italienne, Paolo et Simona, leurs homologues, révèlent que le nom de leur futur enfant sera Benito, le nom de l’ancien dictateur qui a conduit l’Italie à la guerre. Les personnages entament un débat qui se transforme rapidement en une dispute profonde et violente puis dégénère en une discussion sur les valeurs morales.

Il-nome-del-figlio

La situation finit par devenir incontrôlable, lorsque personne n’arrive à se mettre d’accord et que chacun commence à déterrer de vieilles rivalités et des non-dits. Cependant, comme il s’agit toujours d’une comédie, le film se termine par un rebondissement très drôle qui rétablit la sérénité entre les protagonistes. 
En regardant ces films, je me suis rendue compte que nous nous ressemblons beaucoup, et peut-être que nous ne nous aimons pas, simplement parce que nous sommes pareils.

0 commentaires

Soumettre un commentaire