OFCI-Cultures-Europennes-Mobile-Banner

La jeunesse européenne est diverse mais unie dans sa volonté de faire corps et de développer des échanges riches. Le projet “I Slam the Door to Phobia” qui a eu lieu entre le 28 Septembre et le 4 Octobre 2021 était là pour nous le démontrer à nouveau. A peine arrivés à Nea Kallikratia, les sourires nous invitent à entrer en contact pour faire connaissance. Après avoir englouti un bon repas dans une gargote non loin situé, certains courageux se sont mis en tête d’explorer les environs en partant faire un jogging. 8 kilomètres de course plus tard, l’idéalisme de l’endroit nous subjugue mais se désertifie à mesure que nous nous éloignons du centre-ville.
Autour d’un délicieux souvlaki traditionnel ou végétarien, nous passons la soirée à discuter dans une ambiance extrêmement conviviale mais rattrapés par la fatigue d’un voyage commencé tôt, nous nous rendons dans nos chambres pour nous reposer.

I-Slam-the-door-to-islam-07

Le jour suivant, nous rejoignons une salle mise à disposition par la municipalité pour commencer les activités. Les participants du projet s’expriment sur leurs espoirs, leurs craintes et les manières dont ils souhaitent contribuer au bon déroulement du projet. Sur des ballons de baudruche, nous dessinons nos visages et écrivons nos noms, puis après les avoir projetés et malmenés dans tous les sens, nous en attrapons un au hasard qui nous indique la personne avec qui nous allons discuté une minute sur un sujet imposé afin de mieux faire connaissance.

I-Slam-the-door-to-islam-01

Le grand air nous appelle pour l’activité suivante. Des groupes se forment et chacun reçoit plusieurs missions à accomplir dans la ville dans un temps imparti avec une récompense à la clef pour le groupe qui finit en premier ! Un bon moyen de briser la glace et de se familiariser avec l’environnement qui sera le nôtre durant cette grosse semaine. A l’invitation de l’équipe encadrante, nous passons la soirée dans un bar branché non loin de l’hôtel. La musique est plutôt claquée au sol, mais la cohésion de groupe et la bonne humeur nous envahissent. Arrivé tardivement en Grèce, le dernier élément de notre équipe française nous rejoint durant la soirée à la suite d’un désistement de dernière minute.

I-Slam-the-door-to-islam-06

Les activités s’enchaînent et nous plongent de plus en plus profondément dans le sujet de l’islamophobie. Ainsi nous réfléchissons aux termes lexicaux autour de cette discrimination spécifique et nous présentons le fruit de nos recherches aux autres participants de cette formation européenne afin de pouvoir apprendre de la diversité et de la richesse des réflexions. L’islamophobie prend différentes formes et n’est pas sujet au même traitement dans les 8 pays participant au projet. Même la Turquie, pays majoritairement musulman, est l’objet de l’islamophobie à certains niveaux de la société. Pour mieux comprendre ce phénomène, les participants ont pu échanger sur les caractéristiques spécifiques de leur pays.

I-Slam-the-door-to-islam-03

Le contexte local est également un facteur important, une activité nous pousse sur la corniche à la rencontre des habitants pour en apprendre davantage sur leur point de vue. Le sujet est brûlant et gênant mais nous rencontrons de nombreuses personnes qui acceptent malgré tout de répondre à notre question. Nous nous rendons compte que bien que l’islam soit au centre de l’attention médiatique mondiale, l’ignorance autour de l’islam, de ses préceptes et de ses traditions est omniprésente.

I-Slam-the-door-to-islam-02

Les débats et les échanges sont vifs et chacun est libre d’exprimer son avis dans le respect. L’animosité est parfois réelle mais elle exprime avant tout ce besoin de vider son sac et le ressentiment des citoyens éloignés du débat public. En parlant de débat, le projet atteint un point culminant avec la célèbre activité “Une Mosquée à Sleepyville”. Cette activité ancrée dans l’éducation non formelle met les participants aux manettes d’un conseil municipal pour décider ou non de la construction d’une mosquée dans la ville fictive de Sleepyville. L’objectif derrière cette activité est de développer son empathie, non pas en exprimant ses propres idées, mais en jouant le rôle de différents acteurs politiques dans le débat d’idée. Les arguments pertinents de chacun permettant au Maire et à son équipe de prendre la décision la plus juste et au service de l’intérêt général.

I-Slam-the-door-to-islam-05

Afin de décloisonner la formation, les participants se rendent sur la plage avec du matériel pour sensibiliser à cette question en proposant une exposition sur l’islamophobie et les relations entre l’Ouest et l’Islam à travers les âges. Une œuvre artistique peinte à la bombe de peinture est également exposée. Avec tristesse, nous nous rendons compte que cette dernière activité annonce le retour dans nos foyers.
Cela ne nous empêchera pas, le soir même, de fêter comme il se doit la clôture de cette rencontre internationale organisée par notre partenaire grec “Horizons for Youth” avec qui nous coopérons depuis maintenant 5 ans !

0 commentaires

Soumettre un commentaire