Le Contexte

L’OFCI a été invitée en Novembre à participer à la formation “The Social Street” réalisée dans le cadre du programme de jeunesse Erasmus+ en coopération avec l’association allemande “StreetUniverCity Berlin” et l’association italienne “Joint Association Milano”. Le projet a pris place du 13 au 19 Novembre 2016 dans l’une des plus grandes capitales d’Europe : Berlin.

Des participants Européens

Les participants étaient issus de 5 pays différents : Bulgarie, Italie, France, Irlande et d’Allemagne, pays qui nous acceuillait. La grand emajorité des activités durant le projet ont eu lieu à la StreetUniverCity de Berlin, institution créée par un artiste italien incroyablement charismatique : Giovanni di Sera. J’ai eu l’opportunité de participer à ce projet dans le cadre de mon stage à l’OFCI et bien qu’étant Polonaise, j’ai pu rejoindre la délégation française.
La formation était dédiée au phénomène d’exclusion et d’inclusion et son objectif était de prendre conscience des individus ayant moins d’opportunités, en particulier les jeunes. Le résultat escompté des ateliers était une compréhension accrue des personnes faisant face à des difficultés et obstacles dans leur vie quotidienne.
Afin d’accomplir ces objectifs, nous avons eu 5 jours complets d’activités et d’ateliers en tout genre.

Un groupe immergé

Notre groupe français, composé de Youri, Alberto et moi, est arrivé à l’auberge de jeunesse le dimanche en fin d’après midi. Après un accueil chaleureux et une petite sieste, nous nous sommes dirigés avec le reste des participants vers un restaurant italien ayant ouvert la veille. J’ai particulièrement aimé l’initiative des organisateurs italiens, ils souhaitaient que nous passions du temps ensemble hors de l’auberge afin de découvrir différentes cuisines du monde chaque soir. En raison de cela, nos dîners étaient toujours des expériences excitantes et des opportunités fantastiques de mieux se connaître les uns les autres. Les participants étaient très enthousiastes à propos du projet et aussi du fait de rencontrer des personnes de différentes nationalités, parlant une autre langue. Nous nous sommes beaucoup amusés et nous avons rapidement réalisé que même si nous venions de cultures différentes et que nous avions tous de drôles d’accents anglais, nous sommes au fond tous les mêmes. Inconsciemment, nous étions en train d’accomplir les objectifs du projet et il est important de mentionner que ce n’était que le début !

Article d’Iwona Fillimowska, traduit de l’anglais par Youri Bergoug

Lire la suite de notre article Social Street !

 

– Vidéo du Projet à Berlin –