Vendredi 5 juin 2020 nous avons retroussé nos manches pour défricher le carré de jardin devant l’espace associatif ouest, dans lequel l’association se trouve. L’espace associatif n’en est pas à son coup d’essai pour tenter de faire de ce petit espace de verdure un endroit agréable où partager de bons moments. Notre projet est d’en faire un jardin ou nous pourrions tous nous retrouver pour manger, discuter, et profiter du peu de nature qui nous entoure. 

Ce chantier à l’initiative d’Ariane, stagiaire à l’OFCI, arrivée après le confinement est également le souhait d’autres personnes à l’OFCI de réaliser un premier événement semi-public post-confinement afin de se retrouver autour d’une activité manuelle.

Les membres de l’équipe permanente OFCI (Youri, Otto et Ariane) accompagnés de volontaires motivés (Hamza, Chemseddine et Xavier) ont participé à cette journée de jardinage intensif. Intensif, puisque le terrain était en quasi totalité composé de plans d’orties et de chardons mesurant parfois plus d’un mètre. 

Malgré une journée pluvieuse, les volontaires ont pu remplir une dizaine de sacs de déchets verts et ont permis de faire apparaître la terre qui se trouvait sous toutes ces mauvaises herbes ponctuées de déchets plastiques.

Nous avons pu compter sur le prêt de matériel gentiment cédé par Abdelkader Bergoug, président de l’OFCI et par Sylvain Prandi, président du Fil de l’Epeule, association également présente dans le bâtiment. Le travail fut intense puisqu’il fallut tout enlever à la main par le biais d’outils manuel. Chacun y est allé de son coup de bêche, dans un seul but, faire avancer ce beau projet.

L’équipe a pu se ravitailler et créer des liens autour d’un “barbecue” et d’une bonne salade de pâtes confectionnées par l’OFCI. Après cette pause bien méritée, nous nous sommes remis au travail. Tout le monde était ravi de pouvoir donner un coup de main et de se retrouver lors de cet événement post-confinement !

Nous pensions pouvoir tout finir en une journée mais le travail fut particulièrement épuisant et une motobineuse aurait été nécessaire pour pouvoir retourner à la perfection la terre et semer le gazon donné par les espaces verts municipaux.

La seconde phase, si elle aboutit, verra la naissance d’aménagements plus sophistiqués comme des jardinières, des plantes, des fleurs et des aromates qui nous l’espérons donneront envie de profiter du lieu.

Dans ce cadre nous avons donc pour objectif de solliciter rapidement le Comité PIC Ouest de Roubaix afin de demander un financement pour aider les usagers du lieu à se réapproprier cet espace vert et organiser davantage la vie associative en dehors des murs du lieu, au plus proche des passants.

Nous comptons également sur les plus cochons d’entre eux pour être plus respectueux envers cette espace une fois que celui-ci sera entretenu !

Pour ne rien louper des modifications apportées au jardin, n’hésitez pas à vous suivre sur nos différents réseaux sociaux ainsi que sur le site de l’OFCI !

Un article d’Ariane Lamé