OFCI-Cultures-Europennes-Mobile-Banner

Le projet s’est déroulé non loin de Copenhague, dans la ville de Vaerlose.

Nous avons pu découvrir à notre arrivée le lieu dans lequel nous allions passer neuf jours : un chalet confortable en bois entouré de forêts, de lacs et de prairies. L’endroit paisible était propice aux balades, baignades et sports d’extérieur.

Les premiers jours étaient rythmés par deux types d’activités : des conférences, afin de mieux comprendre le sujet, et des exercices ayant pour but de développer notre esprit d’équipe et de réfléchir ensemble à différents thèmes qui gravitent autour de la radicalisation, tels que la propagande, l’exclusion sociale, les raisons qui poussent à la radicalisation et les problèmes que rencontrent les jeunes dans nos pays respectifs.

Echauffement-de-groupe-zumba-danse

Au milieu de la semaine, deux jours ont été consacrés à des activités   extérieures.
Nous nous sommes rendus dans un complexe sportif et avons pratiqué quelques activités, notamment du yoga, du football, volley-ball et des jeux sportifs danois, tel que le rundbold.

Le thème du sport a été amené au bout de quelques jours par l’intervention d’un coach sportif et mis en lumière par nos soins.

Nous avons proposé une version originale et adaptée des jeux olympiques. L’activité consistait à participer à plusieurs activités sportives en équipe et trouver une stratégie pour être le plus rapide possible.

Jeu-Toile-daraignee-esprit-d-equipe-entraide

Cette semaine fut riche en découvertes notamment grâce aux soirées interculturelles. Nous nous sommes livrés à des danses traditionnelles d’Ukraine et de Jordanie, nous avons admiré les très beaux paysages de la Hongrie et nous nous sommes laissé tenter par les produits de la gastronomie turque.

Quant à notre équipe, lors de notre animation interculturelle, nous avons présenté certaines spécificités propres à notre pays et amené des spécialités de nos régions respectives.

Nous avons attisé la curiosité de nos camarades en cuisinant sur place une spécialité gastronomique bien de chez nous : la crêpe. Ce fut un bon moment de partage.

Yoga-Relaxation-Groupe-De-Jeunes-Meditation-Etirements

Nous représentions la diversité française : Le Nord et la Normandie, le Sud-Est et Ouest, et même la Martinique !

Par la suite, en groupe, guidés par un participant copenhagois, nous avons découvert les lieux atypiques et l’histoire de la capitale danoise. Nous avons profité d’un passage par le port pour aller saluer la petite sirène.

Nous avons également profité du grand lac, en se risquant à plonger dans une eau glaciale ! Malgré un peu de pluie ce jour-là, nous nous sommes bien amusés !

Presentation-de-Groupe-Drapeaux-Pays

Le sport contre la radicalisation. Comment et pourquoi ? 

Le lien entre sport et radicalisation peut paraître surprenant mais au fur et à mesure de la semaine nous avons pu notifier l’importance d’associer les deux thèmes. En effet, le sport peut être un moyen, un frein à la radicalisation pour les valeurs qu’ils développent comme : le sentiment d’appartenance, l’esprit d’équipe, l’inclusion, l’intégration et la cohésion sociale, la solidarité, la tolérance et l’ouverture d’esprit.

Le sport a la particularité d’inscrire ses participants dans une sincérité singulière, un rapport au corps particulier et dans des situations de mixités de genre, de communauté, ou même de religion.

Balade-en-foret-groupe-de-jeunes-heureux

Pour conclure, durant le projet, chaque pays a eu l’opportunité de proposer sa propre activité en lien avec le sport et/ou la radicalisation. Ainsi, nous avons pu traiter ou débattre de sujets de société importants de manière ludique. Nous comprenons aujourd’hui les enjeux de la prévention de la radicalisation chez les jeunes. 

Ce projet a permis de découvrir des cultures qui nous étaient encore méconnus, de sortir de notre zone de confort, d’apprendre et de vivre ensemble.

Nous avons créé un groupe très coloré pour lequel l’espoir, la bienveillance et l’amour resteront les mots clés de cette expérience.

Energizer-Samourai-Brise-Glace-Jeu

Nous tenons à chaleureusement remercier Heresh et son équipe pour le travail effectué et pour la qualité des activités et de l’accueil. 

Une pensée également à la cuisinière qui nous a partagé à travers sa cuisine un morceau de la culture Irakienne.

Comme le disent les Danois : “Farvel, mine venner” (Aurevoir mes amis)

0 commentaires

Soumettre un commentaire