Les 6 chanceux de la team française ont eu l’occasion de partir en Lettonie pour un projet créatif sur le thème du cirque combiné à l’éducation non formelle des jeunes. Premier projet pour la moitié d’entre eux, et premiers pas dans le domaine du cirque pour tous, la surprise promettait d’être grande. Ils nous invitent à lire leur témoignage sur cette expérience très intéressante :

Pour nous, l’arrivée à Riga était déjà une première satisfaction, au vu de la situation sanitaire mouvementée. Jusqu’au dernier moment nous ne savions pas si nous allions être en mesure de partir ! L’accès à l’avion a même été refusé pour l’une d’entre nous, qui n’avait pas pu recevoir ses résultats de test PCR à temps … De plus, nous n’avons pas eu l’occasion de nous soutenir dans cette étape car nous venons tous de différents endroits en France : Marie de Lille, Alice de Montpellier, Hanna de Paris, Laura de Toulouse, Constance de Normandie et Youri de Roubaix.

Les difficultés du début ont été rapidement dépassées par l’accueil chaleureux dans notre bel hôtel en plein cœur de Riga et en face d’un magnifique parc. Nous avons rapidement été plongés dans l’univers artistique du cirque avec une première matinée composée d’activités de mise en scène et de manipulations d’accessoires de cirque. Ces sessions ont permis de briser la glace, d’apprendre à se connaître tout en se familiarisant avec les méthodes circassiennes.

Nous avons aussi commencé à créer notre compagnie improvisée internationale, et une bonne cohésion de groupe est née ! Celle-ci fut absolument nécessaire pour atteindre l’objectif de proposer une performance en quelques jours seulement ! En plus des enseignements concrets du cirque, nous recevions aussi des ateliers visant à améliorer nos compétences de gestion de projet destinés aux jeunes. En effet, nous nous sommes initiés à la gestion de budget, des ressources matérielles et humaines, des risques ainsi qu’à l’établissement d’objectifs et l’atteinte de résultats.

Les participants les plus expérimentés ont ainsi pu transmettre leurs savoirs aux plus novices. Ainsi, la double nature cirque/ travail de jeunesse permet à deux types de public de pouvoir interagir : partage de leurs pratiques propres et discussions sur les points de convergence qui existent entre ces deux domaines. Durant notre temps libre, nous avons eu la chance de profiter du beau temps (pourtant rare!) de la Lettonie. Nous avons aussi eu la bonne surprise de découvrir que nous n’avions pas besoin de masques à l’extérieur !

A visage découvert, nous avons pu nous sourire, même quand on ne comprenait rien à la langue parlée. Etonnamment, le russe était particulièrement présent pendant le projet, alors même que tous les participants venaient de pays membres de l’union européenne : Chypre, Macédoine du Nord, Pologne, France, et bien évidemment Lettonie. Nous avons eu l’occasion de découvrir toutes ces cultures lors d’une soirée interculturelle : nourriture, musiques et même danses étaient à l’honneur.

Nous n’avions pas d’idées préconçues sur ce projet, ce qui nous a permis de nous y investir pleinement et d’en tirer tous les bénéfices possibles. La performance finale l’a notamment démontré, nous étions tous impressionnés par les différents numéros. A l’unanimité, nous considérons ce projet comme un tremplin vers l’avenir. Pour certains, de nouvelles passions ont été trouvées, pour d’autres des limites ont été dépassées. Nous nous sentons maintenant en mesure de propager nos découvertes et de proposer de nouveaux projets innovants. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire